Pays-Bas: libéraux et travaillistes à égalité devant Wilders

Les libéraux et les travaillistes sont arrivés à égalité mercredi, devant le parti d’extrême droite de Geert Wilders, dont le score créé la surprise, lors des élections législatives anticipées aux Pays-Bas, selon un sondage sortie des bureaux de vote.

Le PVV de Wilders, qui était crédité de 18 sièges, en obtient 22 sièges contre 9 dans le parlement sortant. Le parti anti-islam peut ainsi prétendre à participer à un gouvernement de coalition avec les libéraux ou les travaillistes qui obtiennent chacun 31 sièges.

Interrogé sur ses préférences, le libéral Mark Rutte avait répété lors du dernier débat télévisé mardi soir "n’exclure aucun parti". M. Wilders avait lui souligné qu’il "se verrait bien vice-Premier ministre".

Le parti chrétien-démocrate (CDA) du Premier ministre sortant Jan Peter Balkenende, 54 ans, principal parti du parlement sortant avec 41 députés, est le grand perdant du scrutin avec 21 sièges, selon les résultats d’un sondage publié à 19H30 GMT par l’institut Synovate après la fermeture des bureaux de vote.

"C’est une lourde déception", a commenté le ministre des Affaires étrangères sortant Maxime Verhagen qui a indiqué s’être entretenu avec M. Balkenende : "il est bien sûr sous le choc". M. Balkenende devait s’exprimer vers 21H00 GMT.

"Grandiose!!!", s’est félicité M. Wilders dans une première réaction diffusée par sms, selon l’agence de presse néerlandaise ANP.

Bron(nen):   Liberation